Sans GLUTEN, Pourquoi ? Pour qui ? Comment ?

poids de forme

L’adhésion à un régime alimentaire sans gluten se multiplie ces dernières années dans la population. Est-ce une nouvelle mode ou un vrai bénéfice alimentaire ? Certains n’ont pas attendus des résultats scientifiques pour faire du marketing avec ce régime en vogue !

Dans quoi trouve-t-on du GLUTEN ?

Le gluten est une protéine se trouvant entre autre dans la farine de blé, de maïs, d’orge, d’épeautre, ou d’avoine. Donc pour un régime n’en contenant pas, on peut utiliser des farines de riz, de soja, de châtaigne ou de coco par exemple.

Mise à part faire un trou dans le porte feuille, le sans gluten est-il vraiment valable pour la santé ?

Dans certains cas, il s’agit véritablement d’une prescription médicale nécessaire à l’absence de complications ou de symptômes chez un individu atteint d’une maladie céliaque (touchant le tube digestif) ou encore d’allergie ou intolérance au gluten (par des tests diagnostic précis).

Dans d’autres circonstances, les médecins préconisent parfois ce régime en cas de maladies inflammatoires chroniques articulaires, d’affections endocriennes ou encore pour les migraineux  et les patients présentant des troubles de l’humeur ou psychiatriques.

Cependant, il ne s’agit actuellement pas de recommandations dictées car les bénéfices réels ne sont pas prouvés scientifiquement aujourd’hui.

Malgré cela, le régime sans gluten jouerait un rôle dans la restauration du microbiote intestinal, qui est l’élément protecteur de désordres multiples1, 2,3. Cette proposition thérapeutique peut alors être intégrée dans le régime hygiéno-diététique à la volonté du patient.

Ce régime peut-il améliorer les performances sportives ?

La présence ou non de gluten dans l’alimentation du sportif est encore très discutée.

Une étude récente de décembre 2015, (Med Sci Sports Exerc. 2015 Dec;47(12):2563-70. No Effects of a Short-Term Gluten- free Diet on Performance in Nonceliac Athletes. Lis D et al.) démontre une absence de bénéfice sportif et médical, dans le cadre d’un suivi très court d’un tel régime.

Protocole d’étude :

Cette étude est un essai clinique randomisé sur 13 athlètes cyclistes (non  atteint de maladie céliaque ou intolérance au gluten), en cross-over.

Les athlètes suivent dans l’ordre chronologique :

– 7 jours avec barres de céréales contenant du gluten pendant l’exercice ainsi qu’une alimentation standard. L’apport en gluten est alors supérieur au taux normal de l’alimentation (Gluten Containing Diet : GCD)

– 10 jours d’alimentation normale

– 7 jours de régime sans gluten (Gluten Free Diet : GFD).

Il était demandé aux athlètes de répondre à un questionnaire quotidien (avec ou sans effort physique) sur les symptômes gastro-intestinaux et il était fait une analyse quotidienne standardisée des éléments de vie des athlètes (DALDA).

Il était aussi demandé aux athlètes d’effectuer au 7ième jour de chaque phase (GCD et GFD) un exercice de 45 minutes à 75% de leur Vmax et 15 minutes d’exercice maximal (contre la montre).

Des examens biologiques sanguins ont été faits avant l’exercice, après l’effort submaximal et après l’effort maximal.

Résultats :

Ont alors été analysés la concentration en  protéine de liaison des acides gras et des marqueurs multiples de l’inflammation.

Que ce soit concernant :

  • la performance physique (P = 0.37) GCD (245.4 ± 53.4 kJ) vs GFD (245.0 ± 54.6 kJ)
  • les questionnaires symptomatiques (P > 0.11)
  • les données biologiques – IFABP (P = 0.69) et cytokine (P > 0.13)

Les analyses ne montrent aucun bénéfice ni effet négatif du suivi d’un tel régime dans ce cadre sportif, car les différences de résultats d’analyses ne sont pas significatives.

A contrario, d’autres études approuvent l’effet positif du régime sans gluten sur les symptômes physiques et la tolérance physique de l’effort.4

Conclusion

Il est donc difficile de se prononcer pour ou contre l’usage d’un tel régime concernant la recherche de performance physique pour un sportif ou de limiter les symptômes chez une personne souffrant de troubles psycho-fonctionnels inexpliqués par des examens médicaux poussés. Aucun effet indésirable du à l’absence de gluten dans l’alimentation en termes de carence n’a été démontré.

Donc propre à chacun de faire son choix en fonction de ces attentes et des résultats cliniques appréciés lors de son usage.

1.Minerva Gastroenterol Dietol. 2015 Nov 30. Epub ahead of print, Neurological disorders and celiac disease. Casella G et al.

2.Ann Nutr Metab. 2015;67 Suppl 2:28-41. doi: 10.1159/000440991. Epub 2015 Nov 26. Microbiome and Gluten. Sanz Y1.

3. Rev Med Suisse.2015 Oct 14;11(490):1878, 1880-2, 1884-5. [Benefits of gluten-free diet: myth or reality?]. Coattrenec Y, Harr T, Pichard C, Nendaz M.

4.Int J Sport Nutr Exerc Metab. 2015 Feb;25(1):37-45 Exploring the popularity, experiences, and beliefs surrounding gluten-free diets in nonceliac athletes. Lis DM et al.

 

Facebooktwittergoogle_pluslinkedin

Joana & Damien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *