La sédentarité tue : 1 heure d’exercice par jour pour rester en vie

poids de forme

Voulez vous rester en vie ?

De nouvelles études sont formelles, la sédentarité est le facteur de risque principal de l’apparition des 5 maladies les plus mortelles actuellement.

Le sport est un bon moyen de combattre le surpoids et l’obésité qui sont la porte d’entrée vers ces maladies.

Nous vous expliquons ces affirmations affolantes et vous donnons des conseils pour que vous aussi, vous sauviez vos vies en vous mettant au sport !

Liens sédentarité-mortalité et sport-santé

Rester assis tue

voulez vous rester en vie ? faites du sportUne étude publiée en Juillet 2016 prenant en compte plus d’1 million de personnes dans 142 pays du monde a démontré qu’une rester assis plus de 8h par jour augmente considérablement  les risques de mortalité prématurée1. Certains compare même cela  à la consommation régulière et quotidienne de tabac.

La sédentarité ne cesse d’augmentée depuis 50 ans avec l’utilisation de véhicules motorisés, l’avènement de la télévision, de l’ordinateur, des jeux vidéos ou encore des tablettes et téléphones portables. Le pourcentage de risque d’être obèse est proportionnel au nombre d’heures passées devant la télévision ou un écran d’ordinateur.

En effet, en plus de la mal nutrition et de l’excès d’apport calorique, l’immobilité favorise la prise de poids. Elle diminue les dépenses énergétiques qui normalement contrebalancent les apports de l’alimentation.  Par conséquent, la taille des cellules graisseuses augmente dans les zones péri viscérales (autour des organes intra-abdominaux et du cœur) ce qui provoque une prise de poids de type androïde. Cette graisse va également se déposer dans les artères.

Ces deux phénomènes induisent des maladies graves et mortelles de plus en plus fréquentes aujourd’hui dans les pays occidentaux.

Mangeons, bougeons

faites de l'exerciceLa bonne santé est un état d’équilibre dynamique précaire qui s’acquière par la compensation des pertes aux apports et des apports aux pertes. La moindre faille dans les entrées ou les sorties engendre des conséquences non négligeables pour la santé.

Le sport (ou activité physique) régulier permet donc a l’organisme de dépenser les calories emmagasinées lors des repas et même de réguler le rapport à l’alimentation (envie, satiété, digestion…) par stimulation de la sécrétion hormonale.

Agir ou mourir

Actuellement, en France, nous ne mourrons plus d’infections mais bien de maladies liées à notre mode de vie. L’obésité réduit jusqu’à 10 ans l’espérance de vie de l’individu atteint2.

Le surpoids (avec morphologie androïde) est le facteur principal des 5 maladies les plus mortelles des années 2010 :

  • Les maladies cardiovasculaires avec les AVC, les Infarctus du myocarde, les ruptures d’anévrismes, l’hypertension artérielle… (18 millions de décès chaque année soit 31% des décès globaux dans le monde et 170 000 décès par an en France soit 37%).
  • Le diabète de type 2 est une maladie chronique qui s’aggrave et provoque de nombreuses complications.
  • Le cancer du sein et le cancer du colon apparaissent suite à la modification du métabolisme des cellules graisseuses favorable à la métaplasie (cancer).

Bien d’autres pathologies sont causées par l’obésité comme l’infertilité, autre fléau du 20ième siècle, par exemple.

La sédentarité coûte cher au contribuable

voulez-vous rester en vie ? faites de l'exercice67 milliards de dollars sont dépensés dans le monde chaque année pour les soins directs (consultations, chirurgies, traitement, rééducation) et indirects (arrêt de travail, affection longue durée…) de santé de ces personnes sédentaires3. Avec le système de remboursement de la santé que nous connaissons en France, ce sont l’ensemble des contribuables, via leur cotisation assurance maladie, qui prennent en charge 100% de ces frais.

Les personnes en surpoids ou obèses sont aussi très consommatrices de soins de santé par :

  • leurs complications directes (rhumatismales, respiratoires, digestives…)
  • leurs maladies associées (cardiovasculaire, cancers…).
  • les chirurgies bariatriques très couteuses au long court. En plus des coûts initiaux de chirurgie et d’hospitalisation, les coûts des compléments alimentaires indispensables et de suivi (consultations et bilans sanguins) régulier qui se comptent en dizaines de milliers d’euros par individu, et que nous contribuables, payons.

Il est à préciser qu’il y a peu d’indications médicales à de telles chirurgies et qu’elles sont bien précises car elles sont très lourdes pour le patient. Il semblerait, cependant, qu’aujourd’hui elles soient devenues une pratique à la mode, qui dépasse parfois les indications médicales réelles. L’argument de vouloir perdre du poids rapidement sans trop de contraintes ni de volonté de changer ses habitudes dépasse alors trop souvent les conditions médicales pour leur réalisation.

Comment rester en vie ?

1 heure de sport par jour pour vous sauver

Une analyse de nombreux articles scientifiques, récemment publiée, démontre clairement que le corps a besoin d’une activité physique d’au moins une heure par jour pour réduire de 20% les complications d’une sédentarité importante et les risques de pathologies liées à celle-ci4. L’alimentation et la gestion du stress sont les autres versants modifiables pour la réduction des risques de mortalité.

En effet, si vous travaillez plus de 8h par jour, assis, ou passez de nombreuses heures devant votre écran d’ordinateur ou téléviseur après le travail sans bouger, vous devez compenser en faisant impérativement au moins une heure de sport par jour et non 30 minutes comme le conseille le ministère de la santé5. Ce dernier se base sur une immobilité de 5-6h maximum par jour.

Cette heure d’activité physique peut  être continue ou fractionnée.

Milles et une façon de se dépenser

Nous vous rappelons qu’il n’y a pas de bonne ou mauvaise activité physique. L’important est de dépenser de l’énergie (calories) en bougeant.

Quelques idées à utiliser et additionner (pour bouger 1h dans sa journée) :

  • Monter les escaliers
  • Passer l’aspirateur ou laver le pavé
  • Aller au boulot à pied, a vélo, en trottinette, a roller
  • Faire ses courses à pied, a vélo, en trottinette, a roller
  • Marcher
  • Jardiner
  • Faire l’amour
  • Faire un sport (quel qu’il soit) : Courir, Nager, Faire du hula hop, Yoga, Gym, Football, tennis, badminton, danse, ski, crossfit, randonnée. Sport d’équipe ou individuel, il y en a pour tous les goûts et les niveaux

Vous possédez les cartes entre vos mains, fini les excuses, bougez vous !

bougez vous

Suivez-nous sur les réseaux sociaux : notre page FaceBook

suivez-nous

 

(1)The lancet, DOI: http://dx.doi.org/10.1016/S0140-6736(16)30370-1

Does physical activity attenuate, or even eliminate, the detrimental association of sitting time with mortality? A harmonised meta-analysis of data from more than 1 million men and women

(2)The Lancet July 13 2016 DOI: 10.1016/S0140-6736(16)30175-1  Body-mass index and all-cause mortality: individual-participant-data meta-analysis of 239 prospective studies in four continents.

(3) The economic burden of physical inactivity: a global analysis of major non-communicable diseases

DOI: http://dx.doi.org/10.1016/S0140-6736(16)30383-X

(4)BMJ 2016;354:i3857, Physical activity and risk of breast cancer, colon cancer, diabetes, ischemic heart disease, and ischemic stroke events: systematic review and dose-response meta-analysis for the Global Burden of Disease Study 2013

(5) http://www.mangerbouger.fr/Bouger-Plus

Facebooktwittergoogle_pluslinkedin

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *